01 octobre 2007

A7

Dimanche 26 Août :

    Ce que j'adore par dessus toute chose lors des vacances, ce sont les trajets. Ma7690213_2 femme est autorophobe*, ne riez pas, il est vraiment difficile de conduire sur l'autoroute, parsemé de feux rouges, ponctué de stop, voir débouler des piétons n'importe quand mais le pire est sans aucun doute les bus, obliger de les suivre, impossible de les doubler, s'arrêtant tous les 500 mètres, je la comprends, c'est tellement plus agréable de circuler en ville. J'ai donc l'immense privilège, l'honneur suprême, de conduire durant des heures, c'est tellement somnolant, éreintant, blasant, donc quand sonne le triste départ, c'est avec une certaine réticence non dissimulés que je dirige inéluctablement vers l'autoroute.
    Ma femme qui a une vessie dont la contenance ne dépasse pas celle d'un dé à coudre, me demande expressement si une halte serait envisageable dans un très, très reposproche avenir. Je lui fait constater que si nous effectuons une pause, nous allons obligatoirement prendre du retard alors que nous sommes presque arrivé, ce serai vraiment dommage, il nous reste à peine 127 minutes, qui nous séparent de nos idylliques vacances mais hélas rien ne la persuade. En fait je dois avouer que cette halte est une aubaine inespéré pour moi, en effet, une douce raideur provenant du talon d'achille, s'installant progressivement jusqu'au mollet, grimpant tel un lierre, sont les signes annonciateur d'une crampe m'envahissant rapidement.
    Dans la voiture, une bienveillante techautoradio_alpinenologie est installé à bord, l'autoradio, probablement inventé par homme las d'écouter le bourdonnements incessant de sa femme, malheureusement pour moi, la mienne, chante, admirablement faux, afin de parer à cette défaillance technique, j'ai composé sur mon MP3 une playlist uniquement basée sur la techno.
    400km et deux péages plus tard, je vais enfin pouvoir écouter le doux bruissement des vagues venant lécher le sable remplaçant cet assourdissant bruit, obliger de subir durant tout le trajet, sortant inlassablement des lèvres de ma femme.


*Autorophobe :
peur, phobie de  l'autoroute

Penser aussi à lire la même journée vu par ma femme

~ YIN ~

 

 

 

Posté par darkhain à 10:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur A7

  • tiens, on dirait moi que tu décris ;o)
    sauf que je chante juste lol

    Posté par Rénatane, 28 septembre 2007 à 16:28 | | Répondre
Nouveau commentaire