08 octobre 2007

Chaude journée

Mercredi 29 Août :

    Une douleur me réveille, merveilleux, j'ai enfin réussi à attraper un coup de soleil, je sais ce n'est pas évident quand on est novice mais vous verrez avec du temps et de la pratique vous y arriverez aussi. De plus pendant la nuit, le frottement intensif des draps du à un sommeil agité ne fait qu'attiser de milles feux ce brasier, je comprends à présent la signification de mes cauchemars deitalienne cette nuit ainsi que mes bouffées de chaleur. Je me lève et admire dans le miroir cette magnifique empreinte, génial, de profil je ressemble à une glace italienne au parfum vanille-fraise. J'entrouve la porte extérieure pour y découvrir un ciel devenu grisâtre, la bonne nouvelle c'est que je ne vais pas devoir subir une séance de bronzage, j'espère vivement que le mauvais temps va se maintenir, j'en connais une qui va être déçue.

    Après un détour via la salle d'eau , je prends un onctueux bain de biafine et nous partons sur le port faire les boutiques, hé oui, ma femme a toujours un File3plan de secours en cas de mauvais temps, j'enfile le t-shirt le plus léger que je trouve tant bien que mal, ce n'est plus une empreinte mais le purgatoire qui s'est installé sur mes épaules. Le pèlerinage dans les magasins est plus ardu que je ne le pense, les coutures de mon t-shirt deviennent aussi acérées que des lames de rasoirs, il s'alourdi tel une lourde cotte de mailles qui a pour doublure du papier à poncer, des picotements telles des aiguilles chauffées à blanc me transpercent le dos, mes jambes lourdes ne me soutiennent plus.
    clip_image002_0030

    Je propose alors de rentrer afin que je m'étende, cette proposition est toujours mal venue quand une femme fait du shopping, peu importe mes arguments, aucunes prières, aucunes excuses ne sont valables à ses yeux qui se transforment alors en peloton d'exécution. Ayant pitié en voyant que je suis plus apte à porter ses futurs achats, elle exauce finalement mon souhait.
   


rrrzzz01    A peine sommes nous rentrés, je m'étends sur le lit la vengeance de ma femme ne se fait pas attendre, ma vigoureuse, énergique et pétillante femme se met à dégager une sonorité de vieux moteur diesel alors que c'est moi qui suit las et c'est elle qui ronfle, le comble.

Pensez aussi à lire la même journée vue par ma femme

~ YIN ~

Posté par darkhain à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Chaude journée

Nouveau commentaire